Bien choisir un doppler

Un doppler permet de déterminer la vitesse d’un flux sanguin dans un organe ou un vaisseau. Il est donc utilisé dans le dépistage de certaines pathologies vasculaires telles que le rétrécissement du diamètre d’un vaisseau sanguin ou le dépistage d’une veine ou d’une artère endommagée. Il permet aussi d’analyser la vascularisation de certains organes ou tissus lorsqu’il est couplé avec un échographe—on parle alors d’écho-doppler.

Consulter nos dopplers

  • Comment fonctionne un doppler ?

    Des ondes ultrasonores sont émises par la sonde du doppler qui, une fois réfléchies par le flux sanguin, en mouvement par rapport à la sonde, voient leur fréquence varier. Cette variation de fréquence entre l’onde ultrasonore émise et l’onde ultrasonore réfléchie permet de caractériser la dynamique du flux sanguin—comme sa vitesse et sa direction.

    Ces caractéristiques sont fondamentales pour déterminer certaines pathologies cardiovasculaires (cf. question suivante).

  • Quelles sont les principales applications d’un doppler ?

    Le doppler sert à détecter plusieurs pathologies cardiovasculaires telles que la phlébite, certains anévrismes, un éventuel souffle cardiaque, etc. Voici la liste de ses principales applications :

    • détection d’une phlébite (écho-doppler) ;
    • détection de certains anévrismes (echo-doppler) ;
    • détection d’un éventuel souffle cardiaque (echo-doppler) ;
    • analyse de la vascularisation des organes (echo-doppler) ;
    • suivi vasculaire peropératoire (echo-doppler) ;
    • écoute des battements cardiaques du foetus et de ceux de la mère (doppler foetal) ;
    • détection et suivi d’une embolie cérébrale (doppler transcrânien) ;
    • détection et suivi de malformations artério-veineuses dans le cerveau (doppler transcrânien) ;
    • évaluation d’un traumatisme crânien (doppler transcrânien) ;
    • établissement du diagnostic de mort cérébrale, etc.
  • Quels sont les différents types de dopplers ?

    Un echo-doppler couleur de la marque Sonoscape

    Un echo-doppler couleur de la marque Sonoscape

    Les dopplers peuvent être de différents types et se présenter sous forme sonore, graphique ou en images.

    • Les dopplers acoustiques : ils se présentent sous la forme d’un son. Le doppler transcrânien permet par exemple d’enregistrer la vitesse des globules rouges dans les vaisseaux au moyen d’une sonde qui émet un signal sonore HF qui se propage dans le corps. La sonde réceptionne ensuite l’onde qui est réfléchie et c’est la différence de fréquence entre les deux qui nous renseigne sur la vitesse des globules rouges.
    • Les dopplers spectraux : ils affichent les mesures de débit sanguin sous la forme d’un graphe en représentant les vitesses d’écoulement enregistrées dans le temps.
    • Les dopplers couleur : le doppler est ici couplé à un échographe. Un doppler couleur permet donc de visualiser la répartition et la direction du flux sanguin dans un organe ou un vaisseau. Le mode couleur affiche en rouge le flux sanguin arrivant vers la sonde et en bleu le flux sanguin quittant la sonde.
  • Quelle est la différence entre un doppler unidirectionnel et un doppler bidirectionnel ?

    Un doppler unidirectionnel de la marque Elcat

    Un doppler unidirectionnel de la marque Elcat

    Selon les types de vaisseaux à analyser, on utilisera un doppler unidirectionnel ou bidirectionnel.

    • Dopplers unidirectionnels : ils sont utilisés pour l’analyse des vaisseaux dont le flux sanguin ne va que dans une direction.
    • Dopplers bidirectionnels : ils sont utilisés pour l’analyse des flux sanguins dans les deux directions.
  • Qu’est-ce qu’un doppler spectral ?

    Un doppler spectral transcrânien de la marque Neural Analytics

    Un doppler spectral transcrânien de la marque Neural Analytics

    Un doppler spectral permet de mesurer la vitesse du flux sanguin dans certains vaisseaux ou organes. Cette vitesse est représentée sous la forme d’un diagramme. Plus l’amplitude est élevée, plus le flux sanguin est rapide.

    Il existe deux types de dopplers spectraux : continu et pulsé.

    Quelquefois, lorsque le flux est trop rapide dans le vaisseau, on constate un phénomène d’aliasing. Le signal n’est alors plus exploitable car le doppler ne parvient plus à déterminer la vitesse et/ou la direction du flux sanguin. Il est possible de corriger ce problème en augmentant la limite de Nyquist, c’est-à-dire en augmentant la vitesse d’échantillonnage.

  • Que permet l’analyse des phases d’un doppler artériel ?

    Lors de l’analyse d’une artère d’un patient au repos, il est possible de déterminer l’état de celle-ci à l’aide d’un doppler acoustique ou spectral. Le tracé du doppler spectral peut alors être triphasique, biphasique ou monophasique.

    • Tracé triphasique : lors de l’analyse de l’artère d’un patient sain et au repos, le tracé est triphasique c’est-à-dire que l’on peut identifier les trois principales phases d’un battement cardiaque (systole, diastole, recul élastique).
    • Tracé biphasique : lors de l’analyse de l’artère d’un patient au repos atteint d’une pathologie légère ou modérée, le tracé obtenu sera biphasique.
    • Tracé monophasique : enfin chez l’artère d’un patient au repos mais atteint d’une pathologie plus sérieuse, le tracé sera monophasique. Un examen plus approfondi permettra de déterminer la zone d’occlusion.

     

  • Quelles sont les options disponibles pour un doppler ?

    Certains dopplers sont dotés de fonctionnalités supplémentaires permettant notamment :

    • de déterminer la fréquence cardiaque (cardiofréquencemètre) ;
    • de calculer l’index de pression systolique pour détecter les maladies
      artérielles périphériques ;
    • de dépister des AAA (Anévrisme de l’Aorte Abdominale) ;
    • de détecter des embolies (dopplers transcrâniens).
Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *