Bien choisir un modèle anatomique

Un modèle anatomique est une représentation réelle et précise de l’anatomie d’une région corporelle. Il décrit généralement une zone spécifique du corps et peut être constitué de divers matériaux pour se rapprocher au mieux de la réalité et illustrer une procédure médicale. Il existe des modèles anatomiques spécifiques au domaine vétérinaire mais ils ne seront pas abordés dans ce guide d’achat.

Consulter nos modèles anatomiques

  • A quoi servent les modèles anatomiques ?

    Les modèles anatomiques répondent à trois principales fonctions : la planification préopératoire, la formation et la communication.

    • Planification préopératoire : les modèles anatomiques sont la plupart du temps utilisés comme une aide préopératoire précieuse permettant de planifier une opération chirurgicale compliquée, telles que les opérations du cœur, ou de valider la conception d’implants.

     

    • Formation : les modèles anatomiques basiques sont également utilisés pour la formation du personnel de santé dans les universités ou les centres de formation privés. Ils sont d’excellents outils pédagogiques pour apprendre l’anatomie en détail et la physiologie. Ils constituent une alternative, pratique et confortable, à l’utilisation de cadavres afin de s’exercer et de développer des compétences médicales.

     

    • Communication : les modèles anatomiques constituent enfin un très bon support de communication, notamment pour présenter un nouveau dispositif médical et former du personnel à son utilisation.
  • En quels matériaux sont fabriqués les modèles anatomiques ?

    Les modèles anatomiques peuvent être en plastique, en matériaux organiques, en mousse, en bois, ou imprimés en trois dimensions. Il existe également des modèles anatomiques virtuels.

    • Modèles en plastique : la plupart des modèles sont conçus en matière plastique. La matière plastique la plus utilisée pour la fabrication est le silicone car elle est facile à manipuler et ne requiert pas d’équipements de laboratoire spécifiques. Cependant, il existe quelques cas où les modèles anatomiques en silicone ne peuvent pas être utilisés, notamment lors de procédures guidées par ultrasons telles que les démonstrations d’échographie, en raison de la vitesse du son dans le silicone qui est nettement inférieure à la vitesse du son dans les tissus mous humains. La faible vitesse du son retarde les échos, ce qui fait que les objets apparaissent aux ultrasons beaucoup plus profonds qu’ils ne le sont en réalité. Le silicone atténue également le signal ultrasonore.

     

    • Modèles en matériaux organiques ou synthétiques : les alternatives au silicone pour les procédures guidées par ultrasons sont :
      – Des matériaux organiques comme la gélatine et le gel d’agar. Ils peuvent être fabriqués à moindre coût mais leur inconvénient est qu’ils sèchent et se décomposent avec le temps.
      – Des matériaux synthétiques comme le chlorure de polyvinyle et l’alcool polyvinylique. Ils durent plus longtemps que les modèles en matériaux organiques et peuvent être réutilisés plusieurs fois pour des procédures peu invasives comme l’insertion d’aiguilles. Le problème de ces plastiques synthétiques est qu’ils demandent généralement un équipement spécial lors de leur préparation.

     

    • Modèles en mousse : il existe quelques modèles anatomiques en mousse utilisés notamment pour imiter le caractère spongieux de certains tissus.

     

    • Modèles en bois : on peut également trouver des modèles anatomiques en bois mais ils sont généralement conçus à des fins décoratives.

     

    • Modèles virtuels et imprimés 3D : dans un tout autre registre, on peut citer les modèles numériques (virtuels) qui sont conçus et affichés via un logiciel. Le domaine de la conception tridimensionnelle se développe également rapidement et il existe désormais de nombreux modèles ou kits anatomiques imprimés en 3D à destination des universités par exemple. Ces modèles 3D sont en général très réalistes, car issus de véritables corps humains scannés en 3D, faciles à manipuler et confortables. Le problème réside essentiellement dans le coût important de fabrication.
  • Quelles sont les parties du corps décrites par les modèles anatomiques ?

    Les modèles anatomiques peuvent servir à représenter presque toutes les parties du corps humain. On retrouve des modèles de corps entiers ou d’une simple partie du corps. Les différents systèmes y sont représentés : squelettique, cardio-vasculaire, digestif, nerveux, respiratoire, etc. Les procédures médicales qui peuvent être enseignées via ces modèles sont donc diverses et variées. Voici les principaux systèmes qui peuvent être représentés :

     

    • Système musculaire : les modèles présentent les muscles squelettiques, cardiaques ou lisses qui sont présents dans la paroi de nombreux organes.

     

    • Système cardio-vasculaire : les modèles du cœur sont très utiles pour la formation et la planification d’opérations en cardiologie.

     

     

     

     

     

    • Système reproductif : les modèles peuvent présenter les organes sexuels ainsi que les glandes sexuelles responsables de la reproduction.

  • Quelles sont les autres caractéristiques à prendre en compte lors du choix d’un modèle anatomique ?

    En fonction des applications visées, certaines caractéristiques peuvent être intéressantes à considérer lors du choix d’un modèle anatomique, telles que son niveau de détail, s’il est démontable ou non, ou encore sa transparence et sa facilité de nettoyage.

    • Taille du modèle et niveau de détails : le modèle anatomique choisi doit être adapté au niveau de détails dont on a besoin. Par exemple, un modèle du cerveau en deux parties montrera les hémisphères individuels mais pas les lobes, tandis qu’un modèle représentant le cerveau en neuf parties offrira une vue plus complète mais pourra prêter à confusion pour certains élèves. Les zones représentées sur le modèle doivent, dans tous les cas, être facilement identifiables, avec des couleurs adéquates. A ce titre, certains modèles représentent aussi bien les organes que les vaisseaux sanguins qui les irriguent.

     

    • Partiellement ou totalement démontable : certains modèles sont partiellement voire totalement démontables, ce qui est un atout intéressant pour avoir une vision extérieure et intérieure de la zone anatomique représentée. Cela vaut notamment pour les activités de formation durant lesquelles l’étudiant est amené à inspecter l’organe en question.

     

    • Transparence : à défaut d’être démontables, les modèles anatomiques peuvent être transparents, ce qui donne également la possibilité d’avoir une vision interne des organes.

     

    • Facilité de nettoyage : le nettoyage régulier des modèles est indispensable pour assurer leur entretien et limiter les risques de contamination. Un chiffon doux et de l’eau savonneuse suffisent pour procéder au nettoyage. Des substances trop corrosives pourraient en effet l’endommager le modèle ou effacer certaines de ses inscriptions ou peintures.
Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *