Bien choisir un tube à essai

Les tubes à essai – également appelés tubes à échantillons ou tubes de prélèvement – sont des récipients cylindriques généralement utilisés en laboratoire. Ils peuvent avoir diverses formes et tailles selon les applications auxquelles ils sont dédiés.

CONSULTER LES TUBES À ESSAI

  • Quelles sont les applications d’un tube à essai ?

    Les tubes à essai sont utilisés pour de nombreuses applications de laboratoire. Voici les principales :

    • Biologie : en microbiologie, on a notamment recours aux tubes à essai pour la culture de micro-organismes.
    • Applications cliniques : les tubes à essai sont utilisés pour le prélèvement et le test sur des échantillons humains, tels que le sang ou l’urine. Concernant les tubes de prélèvement de sang, il en existe de multiples sortes qui se distinguent par la couleur de leur bouchon (cf question 2). Ils sont communément appelés tubes Vacutainer, du nom de la marque qui a été à l’origine de ce type de tubes.
    • Centrifugation : certains tubes à essai sont spécifiquement utilisés pour des centrifugeuses.
    • Chimie : les tubes à essai sont souvent employés pour tester des réactions chimiques sur de faibles volumes de réactifs.
    • Stockage d’échantillons : les tubes à essai servent également au stockage d’échantillons dans des biobanques.
    • Applications générales de laboratoire : les tubes à essai sont aussi utilisés dans toute une série d’applications générales de laboratoire, par exemple pour chauffer des solutions, manipuler des liquides réactifs, etc.
  • Quels tubes utilisés pour quels prélèvements sanguins ?

    Selon les analyses à effectuer sur le sang prélevé, il existe différents codes couleur pour les bouchons afin de bien distinguer les tubes à essai et d’éviter les erreurs d’analyse en laboratoire. On distingue ainsi sept couleurs principales : rouge, jaune, bleu, violet, vert, gris et mauve clair.

    • Tube à bouchon ROUGE : le tube à bouchon rouge ne contient pas d’anticoagulant, mais il comporte en revanche un activateur de coagulation (microparticules de silices). Après centrifugation, on obtient ainsi du sérum et non du plasma, comme avec les tubes comprenant un anticoagulant. Ce tube est utilisé en sérologie, biochimie (ionogramme, urée, créatinine, cholestérol), en auto-immunité, en hormonologie, en allergie, ou encore pour les marqueurs en cancérologie.
    • Tube à bouchon JAUNE : le tube à bouchon jaune est utilisé pour les mêmes analyses que celui à bouchon rouge et il possède les mêmes propriétés, à la seule différence qu’il contient un gel. Après centrifugation, ce gel fait interface entre la partie liquide de l’échantillon et les cellules, empêchant ainsi qu’elles se mélangent à nouveau.
    • Tube à bouchon BLEU : le tube à bouchon bleu contient un anticoagulant, le citrate de sodium. Il est utilisé pour les bilans de coagulation ou encore le suivi de traitements anticoagulants.
    • Tube à bouchon VIOLET : le tube à bouchon violet contient également un anticoagulant, l’EDTA. Il convient pour les numérations de globules blancs, de globules rouges et de plaquettes, ou encore pour la détermination de groupes sanguins et l’analyse de l’hémoglobine glyquée.
    • Tube à bouchon VERT : le tube à bouchon vert contient un anticoagulant, l’héparine de lithium.Il est utilisé pour quelques analyses bien particulières telles que celles des lactates ou de la méthémoglobine.
    • Tube à bouchon GRIS : le tube à bouchon gris comporte un anticoagulant, le fluorure de sodium. Il est essentiellement utilisé pour le dosage de la glycémie car le fluorure empêche la dégradation du glucose par les cellules du sang en cas de contact prolongé.
    • Tube à bouchon MAUVE CLAIR : destiné à la pédiatrie, le tube à bouchon mauve clair est de plus petite contenance.

    Tube à essai bleuTube à essai violet

  • En quelle matière sont fabriqués les tubes à essai ?

    Il existe deux principaux types de matériaux pour la fabrication des tubes à essai : le verre et le plastique. Voici leurs caractéristiques respectives :

    • Tubes en verre : les tubes à essai en verre sont généralement en verre borosilicaté. Ils sont utilisés pour des applications à de hautes températures, lors d’expériences chimiques par exemple.
    • Tubes en plastique : les tubes à essai peuvent aussi être conçus avec différentes matières plastiques. On en trouve plusieurs sur le marché :
  • Quelles sont les principales formes des tubes à essai ?

    Les tubes à essai sont cylindriques mais la forme de leur base peut varier. On identifie trois sortes de formes particulières : à fond plat, à fond rond ou à fond conique.

    • Les tubes à fond plat : les tubes à essai à fond plat sont employés pour des utilisations cliniques, environnementales, industrielles, microbiologiques ou encore dans l’industrie laitière.
    • Les tubes à fond rond (en U) : les tubes à essai à fond rond conviennent parfaitement pour les protocoles de laboratoire ainsi que les applications cliniques, agroalimentaires et industrielles.
    • Les tubes à fond conique (en V) : les tubes à essai à fond conique sont principalement utilisés pour les centrifugeuses, aussi bien réfrigérées que non réfrigérées. Ils présentent une importante résistance mécanique ainsi qu’une bonne clarté grâce à leur paroi fine et lisse.

    Tube à essai à fond conique de la marque Ratiolab

    Tube à essai à fond plat

    Tube à essai à fond rond de la marque Simport

  • Quelles sont les autres caractéristiques à prendre en compte lors du choix d’un tube à essai ?

    Selon les applications auxquelles les tubes à essai sont dédiés, certaines caractéristiques peuvent être importantes à prendre en compte telles que la graduation, la stérilité, ou encore la présence ou non d’un rebord.

    • La graduation : de nombreux modèles de tubes à essai sont gradués, ce qui peut être utile dans les applications où il faut mesurer les quantités d’échantillons ou de réactifs manipulés.
    • La stérilité : cette caractéristique garantit que les échantillons manipulés ne seront pas contaminés par le tube à essai.
    • La réutilisation : en fonction des applications, il peut être préférable de privilégier les tubes à essai à usage unique, notamment pour les prélèvements d’échantillons physiologiques tels que le sang.
    • Le type de bouchons : les bouchons doivent généralement pouvoir se visser. Ils peuvent être attachés ou non.
    • La présence ou non d’un rebord : la présence d’un rebord offre l’avantage d’un versement facilité.
    • La capacité du tube : en fonction des applications et de la quantité d’échantillons ou de réactifs à manipuler, on optera pour une capacité plus ou moins grande. Les tubes pédiatriques à bouchon mauve clair ont une plus petite contenance.
    • Les dimensions du tube : cette caractéristique est à prendre en compte notamment lorsque les tubes à essai doivent être placés dans des portoirs (racks) de paillasse. Il est alors indispensable que leurs dimensions soient compatibles avec ces derniers.
Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *