Bien choisir un oxymètre de pouls

Un oxymètre de pouls est un dispositif médical permettant de déterminer, de manière non invasive, la saturation en oxygène de l’hémoglobine dans les capillaires sur lesquels est réalisée la mesure.

Consulter les oxymètres de pouls

  • Quel est le principe de fonctionnement d’un oxymètre de pouls standard ?

    L’hémoglobine est un pigment biologique présent dans les globules rouges. Lorsque l’hémoglobine se combine avec l’oxygène lors de l’oxygénation du sang dans les poumons, celle-ci devient de l’oxyhémoglobine.

    Cette oxyhémoglobine est une molécule qui absorbe une grande quantité de lumière infrarouge quand elle est traversée par cette dernière. Le principe de la mesure de l’oxymétrie de pouls est donc fondé sur l’absorption du rayonnement infrarouge par l’oxyhémoglobine.

    En pratique, une diode électroluminescente émet une lumière infrarouge vers une photodiode à travers un capillaire. La quantité de lumière infrarouge absorbée par ce capillaire sera donc proportionnelle à la concentration en oxyhémoglobine.

  • Quels sont les critères de choix d’un oxymètre de pouls ?

    Un oxymètre de pouls à capteur séparé de la marque Huntleigh Diagnostics

    Un oxymètre de pouls à capteur séparé de la marque Huntleigh Diagnostics

    Il existe des critères de choix principaux lors de l’achat d’un oxymètre de pouls, comme par exemple la fiabilité des mesures, et des critères de choix secondaires, tels que la facilité de lecture.

    • Critères de choix principaux :
      • L’application : l’oxymètre de pouls peut être destiné à une utilisation hospitalière, à domicile, néonatale / pédiatrique, sportive, vétérinaire, etc. ;
      • Le type d’oxymètre souhaité : il existe essentiellement deux types d’oxymètres de pouls :
        • Oxymètre de doigt ou “à pince” : le moniteur est intégré directement dans le capteur à pince. Il est pratique et facilement transportable, ce type d’oxymètre est très utilisé par les particuliers et dans les hôpitaux ;
        • Oxymètre à capteur séparé : le moniteur est relié par un câble au capteur. L’appareil est de ce fait plus encombrant et plus complexe donc moins pratique à utiliser par les particuliers. Il fournit des mesures plus fiables, il est davantage adapté pour les services hospitaliers.
      • La fiabilité des mesures : il est recommandé de choisir un oxymètre de pouls ayant obtenu la certification CE et répondant à la norme ISO 8061-2-61. L’utilisateur doit également se reporter à la notice d’utilisation afin de connaître la marge d’erreur exacte indiquée par le fabricant. La fiabilité de la mesure dépend aussi du nombre de capteurs présents sur l’appareil ;
      • L’autonomie : ce critère revêt toute son importance si on utilise l’oxymètre de pouls plusieurs fois par jour. La plupart des appareils sont à piles. L’autonomie dépend de la présence ou non de certaines fonctionnalités, telles qu’un puissant rétroéclairage de l’écran d’affichage qui sera donc énergivore, ou encore l’existence d’une fonction d’arrêt automatique de l’appareil qui permettra d’économiser la batterie.

     

    • Critères de choix secondaires :
      • La facilité de lecture : il existe plusieurs fonctionnalités permettant une plus grande facilité de lecture, telles qu’un puissant rétroéclairage, un écran multi-directionnel, une vitre antireflet, un affichage des chiffres large et contrasté, etc. ;
      • Les mesures complémentaires disponibles : l’oxymètre de pouls peut être associé à un capnographe ou a un cardiofréquencemètre et permettre également une mesure du rythme cardiaque ;
      • La fiabilité de l’appareil : la résistance aux chocs, à la poussière ou encore à l’eau est un point particulièrement important lorsque l’appareil est utilisé par certains corps de métiers, tels que les pompiers ou les alpinistes.
  • Quels sont les avantages et limites d'utilisation d’un oxymètre de pouls ?

    L’utilisation d’un oxymètre de pouls comporte plusieurs avantages, tels que son caractère non invasif, mais également certaines limites, comme le fait qu’il ne permet pas de prévenir un problème respiratoire avant qu’il ne survienne. Voici la liste des principaux avantages et inconvénients que l’on peut retenir :

    • Avantages :
      • Caractère non invasif ;
      • Installation simple et rapide ;
      • Utilisation indolore ;
      • Mesure instantanée ;
      • Suivi régulier simplifié de certains paramètres vitaux.
    • Limites :
      • Les résultats indiquent tardivement des problèmes respiratoires ;
      • Fiabilité relative des résultats obtenus.
  • Comment utiliser un oxymètre de pouls ?

    Un oxymètre de pouls de la marque Beurer

    Un oxymètre de pouls de la marque Beurer

    L’utilisation d’un oxymètre de pouls reste simple et souvent identique pour chaque appareil. Les étapes principales à suivre sont les suivantes :

    • Vérifier que le capteur et la LED émettrice soient bien propres. Dans le cas contraire, il convient de les nettoyer avec une solution alcoolique ou savonneuse ;
    • Placer le capteur sur un doigt—généralement l’index mais le choix peut aussi se porter sur un autre doigt si le patient se sent plus à l’aise. Vérifier l’absence de vernis sur l’ongle ou de graisse sur le doigt ;
    • Une saturation normale d’oxygène dans le sang doit être comprise entre 95% et 100%. En dessous de 95%, l’état de santé du patient doit être jugé inquiétant. En dessous de 90%, il devient critique ;
    • A la fin des mesures, veiller à remettre l’appareil dans son étui, dans un endroit sec, non surexposé à la lumière et à température ambiante afin d’éviter notamment la décharge des batteries et des mesures moins fiables.
  • Quels facteurs peuvent altérer la qualité des résultats obtenus ?

    Un oxymètre de pouls pédiatrique de la marque Lepu Medical

    Un oxymètre de pouls pédiatrique de la marque Lepu Medical

    Certains facteurs peuvent influencer la mesure et fausser les résultats, tels qu’une hypotension artérielle du patient ou des troubles du rythme cardiaque. Voici une liste non exhaustive de ces situations :

    • Hypotension artérielle du patient ;
    • Hypothermie ;
    • Troubles du rythme cardiaque, tels qu’une arythmie ou de la tachycardie ;
    • Capteur mal positionné ;
    • Vernis à ongle sur le doigt sur lequel le capteur est posé ;
    • Mouvements trop importants du patient ;
    • Anémie ;
    • Morphologie du patient (taille et épaisseur de ses doigts) ;
    • Mesure réalisée en altitude (le taux d’oxyhémoglobine sera plus bas en raison du manque d’oxygène du milieu) ;
    • Si l’oxymètre est monocapteur et que l’on utilise le même appareil pour réaliser des mesures néonatales / pédiatriques et des mesures pour adultes.
Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *